Réseau de recherche régional One Health Océan Indien (One Health - OI)

Améliorer la prévention et le contrôle des maladies infectieuses animales et humaines dans l’océan Indien en suivant une approche régionale, intégrée, interdisciplinaire et intersectorielle de la recherche (One Health), via une interface pérenne entre recherche et surveillance.

La région Océan Indien a connu ces quinze dernières années plusieurs crises sanitaires importantes : épidémie de Chikungunya aux Comores et à la Réunion, peste porcine africaine à l’Ile Maurice, fièvre de la vallée du Rift à Madagascar, aux Comores et à Mayotte, virus H1N1 pandémique à Madagascar et à la Réunion, ou encore fièvre aphteuse à l’Ile Maurice.

Pour les pays de la zone Océan Indien, les choix stratégiques en matière de prévention et de lutte contre les maladies transmissibles animales et humaines ont d’autant plus de chance d’aboutir à des résultats durables et efficaces qu’ils s’insèrent dans une stratégie régionale et prennent en considération les  interactions entre îles et avec d’autres zones géographiques concernées. Dans ce contexte, il paraissait judicieux de rapprocher les acteurs de la santé animale et humaine pour unir leurs efforts dans le cadre d’un objectif commun.

Deux réseaux ont ainsi été mis en place en coopération étroite et pérenne : un axé sur la surveillance sanitaire de la zone (réseau SEGA One Health) et un axé sur la recherche (réseau One Health - OI).

Objectif

L’objectif général du Réseau One Health - OI est d’améliorer la prévention et le contrôle des maladies infectieuses animales et humaines dans l’océan Indien suivant une approche régionale, intégrée, interdisciplinaire et intersectorielle de la recherche (« One Health »), via une interface pérenne entre recherche et surveillance.

Cette dynamique dite « One Health » se construit en coopération étroite et pérenne avec les activités de surveillance sanitaire de la zone (notamment celles du Réseau SEGA One Health de la Commission de l’Océan Indien).

Ses objectifs scientifiques sont les suivants :

  • Connaître et surveiller les maladies infectieuses zoonotiques ou potentiellement graves économiquement qui circulent dans la zone ou qui peuvent être introduites
  • Identifier les risques majeurs d’introduction, d’émergence/ré-emergence, de diffusion et de persistance de ces maladies 
  • Développer des outils et des stratégies de contrôle

Ses objectifs méthodologiques :

  • Consolider l’approche régionale de la surveillance et du contrôle des maladies animales et humaines
  • Mettre en œuvre une approche intégrée, interdisciplinaire et intersectorielle de surveillance et d’investigation des maladies communes à l’homme et l’animal
  • Améliorer les compétences et capacités régionales en termes de surveillance et contrôle des maladies

Partenariat

Le réseau One Health - OI rassemble 24 partenaires répartis dans six îles de l’Océan Indien (La Réunion, Madagascar, Maurice, Mayotte, Seychelles, Union des Comores) : les services vétérinaires de chaque pays, des services de santé humaine (Agence Régionale de Santé et Centre hospitalier universitaire de la Réunion, DVSSE de Madagascar, DGS des Comores et des Seychelles), des instituts de recherche (CIRAD, FOFIFA-DRZVP, INRAPE, Institut Pasteur de Madagascar), des associations de producteurs (AVipôle Réunion, GDS Mayotte et Réunion), des laboratoires de diagnostic vétérinaire, l’Université de la Réunion et l’Unité de Veille Sanitaire de la Commission de l’Océan Indien.

Il implique plus d’une centaine de personnes, professionnels de la santé humaine, de la santé animale ou de l’élevage.

Organisation

Le réseau One Health - OHOI a été institué en 2015. Il dispose d’un comité de pilotage, d’un comité d’orientation stratégique, d’une unité de coordination et de six groupes de travail :

  • Travaux de recherche sur la résistance
  • Socioécosystèmes, vulnérabilité des populations et dynamique des maladies
  • Innovations et diagnostic
  • Recherche évaluative, impact et transfert
  • Formation par la recherche, valorisation, communication
  • Groupe de réflexion recherche et surveillance

Cookies de suivi acceptés