Collectif microbiologie de Montpellier (CMM)

Le Collectif Microbiologique de Montpellier (CMM) de l'unité ASTRE mène des activités de recherche, de surveillance et d’expertises sur les vecteurs et maladies animales vectorielles ou à transmission directe. Il regroupe des compétences étendues en bactériologie, virologie, immunologie, biochimie, bioinformatique et qualité au laboratoire.

Quelques maladies étudiées au sein du collectif : peste des petits ruminants, fièvre catarrhale ovine, fièvre de la vallée du Rift, fièvre de la vallée du Nil Occidental, pleuropneumonie contagieuse caprine, péripneumonie contagieuse bovine, et les capripoxviroses.

Le collectif dispose de dispositifs expérimentaux et analytiques (animalerie, laboratoires de confinement de niveau 2 et 3 pour des activités en biologie moléculaire, cellulaire, immunologie, « omics »). Ces dispositifs sont communs aux autres collectifs et unités du Cirad.

Quatre grands thèmes sont abordés au sein du collectif qui rentrent dans les grands axe de recherche de l’unité ASTRE.

Étude de l’évolution génétique et moléculaire des agents pathogènes

Objectif

Identifier les gènes et les mécanismes liés à la virulence, l’atténuation, à l’adaptation à l’hôte et aux sauts d’espèce, aux réservoirs animaux et porteurs asymptomatiques ainsi que l’adaptation aux méthodes de lutte et de contrôle comme la vaccination et les thérapeutiques.

Réponse de l’hôte et du vecteur à l’infection et à la vaccination & Réponse de l’hôte aux vecteurs

Objectifs

  • Mieux connaître les interactions hôtes/vecteurs/pathogènes.
  • Mieux connaître la réponse de l’hôte à l’infection et à la vaccination afin de développer des méthodes de contrôle efficaces.

Étude de l’écologie microbienne

Objectifs

  • Caractériser les dialogues et conflits moléculaires réagissant aux interactions entre micro-organismes et qui peuvent être utilisés comme biomarqueurs comme cible thérapeutique/vaccinale.
  • Comprendre les facteurs déterminants les interactions entre le microbiome/virus/vecteurs/hôtes.
  • Identifier les microorganismes permettant de limiter l’impact des maladies (microbiome associé à la protection).
  • Identifier les microorganismes qui influence les émergences et le maintien des maladies ainsi que les résistances des pathogènes.

Expertise, diagnostic et innovation

Objectifs

  • Développer de nouvelles méthodes de diagnostic et de contrôle des maladies plus performantes et/ou plus adaptées aux terrains.
  • Acquérir des échantillons biologiques de terrain qui pourront servir à d’autres projets.
  • Maintenir les réseaux de collaboration et de partenariat sur le terrain en lien avec les activités de référence nationales et internationales.

Cookies de suivi acceptés