Collectif microbiologie de Montpellier (CMM)

Le Collectif Microbiologique de Montpellier (CMM) de l'unité ASTRE mène des activités de recherche, de surveillance et d’expertises sur les vecteurs et maladies animales vectorielles ou à transmission directe. Il regroupe des compétences étendues en bactériologie, virologie, immunologie, biochimie, bioinformatique et qualité au laboratoire.

Les recherches du collectif sont appliquées à la compréhension de maladies infectieuses émergentes, ré-émergentes ou installées telles que la peste des petits ruminants, la fièvre catarrhale ovine, la fièvre de la vallée du Rift, la pleuropneumonie contagieuse caprine, la péripneumonie contagieuse bovine, la maladie de Newcastle, la fièvre de la vallée du Nil Occidental, et les capripoxviroses.

Des enjeux prioritaires : Contrôler les maladies animales infectieuses et diminuer leur impact

  • Diagnostiquer et contrôler efficacement les maladies infectieuses animales et zoonotiques, vectorielles ou à transmission directe et diminuer leur impact sur la santé animale, la santé humaine et l’environnement
  • Maintenir et étendre les activités associées à ces maladies en termes d’expertise et de recherche
  • Consolider le partenariat national et international sur ces maladies

Objectifs : Pour une meilleure compréhension des pathogènes et de leurs interactions avec l’hôte et l’environnement

Les travaux de recherche menés par le collectif répondent aux questions associées à l’évolution des agents pathogènes, à la spécificité des hôtes, à la réponse de l’hôte à l’infection ou à la vaccination et à l’écologie microbienne dans les hôtes et vecteurs avec une visée de développement de méthodes de diagnostic et de contrôle de ces maladies. Les objectifs spécifiques des recherches menées sont :

  • Comprendre l’évolution génétique et moléculaire des agents pathogènes et identifier les gènes et mécanismes associés à la virulence, à l’atténuation et à l’alternance entre hôte et vecteur ainsi qu’à la spécificité des hôtes
  • Étudier la réponse de l’hôte et du vecteur à l’infection et à la vaccination ainsi que la réponse de l’hôte aux vecteurs pour mieux connaitre les interactions hôtes, vecteurs, pathogènes et développer des vaccins innovants plus efficaces
  • Étudier la communauté microbienne dans les vecteurs et les hôtes pour mieux comprendre les interactions entre le microbiote, les pathogènes, les vecteurs et les hôtes
  • Identifier les microorganismes permettant de limiter l’impact des maladies ou favorisant leur maintien ou leur émergence
  • Identifier les mécanismes génétiques d’adaptation des agents pathogènes aux méthodes de contrôle (vaccination et approches thérapeutiques)
  • Développer des méthodes de diagnostic et de contrôle performantes et/ou plus adaptées aux terrains en lien avec nos activités de référence nationales et internationales
  • Valoriser les résultats de ces recherches par le transfert de technologie à travers des partenariats institutionnels ou industriels

Nous travaillons en étroite collaboration avec le collectif Vecteur de l’unité. Ces collaborations apportent une approche interdisciplinaire et permettent d’étudier les interactions entre les hôtes, les pathogènes et les vecteurs associés à ces maladies : Culicoïdes, moustiques et tiques. 

Des dispositifs analytiques et expérimentaux au service du diagnostic et de la recherche

Le Collectif Microbiologie de Montpellier dispose de laboratoires de confinement niveau 2 et 3 et de dispositifs expérimentaux et analytiques :

Le collectif réalise des analyses en diagnostic sous accréditation ISO17025 et participe au système de management par la qualité de l’unité. Il contribue aux mandats de laboratoire de référence national et international de l’unité.

Cookies de suivi acceptés